Ce lundi j’ai eu le grand honneur d’assister à la cérémonie du ravivage de la flamme de la tombe du soldat inconnu avec des familles endeuillées par la perte d’un des leurs disparu en OPEX.

Ce rituel du ravivage de la flamme de l’Arc de Triomphe perdure depuis 1923, et est destiné à honorer les 1,4 millions de soldats morts pour la France pendant la première guerre mondiale, et parmi eux les dizaines de milliers de soldats qui ne furent jamais identifiés.
Par les temps qui courent, il est bon de ne pas oublier l’ampleur des sacrifices consentis par patriotisme par nos grands-parents, nos arrière grands-parents, ainsi que par nos soldats d’aujourd’hui, pour que la France reste la France.
Merci aux associations qui veillent à la perpétuation de cet hommage, merci à Jérôme Ader de Pompiers de l’Urgence Internationale qui a beaucoup œuvré sur la marche de l’association nationale des Veuves et Orphelins de Guerre, Familles Endeuillées dont l’aboutissement se faisait par cette cérémonie.