Au moment où l’actualité haut-viennoise met en avant une triste histoire de maltraitance animale, au sein de la Commission des Affaires Economiques nous examinons un texte sur le sujet.
La condition animale est aujourd’hui une préoccupation pour nombre de nos concitoyens.
Il était probablement important de faire évoluer le cadre juridique pour leur permettre une meilleure protection. C’est pourquoi une proposition de loi sur le sujet est portée à notre examen à l’assemblée nationale.
Que dit cette Proposition de Loi :
👉 Création d’un certificat de sensibilisation en amont de l’acquisition d’animaux de compagnie
👉 Renforcement des sanctions à l’égard des actes de cruauté animale
👉 Stage de sensibilisation pour les personnes condamnées pour des actes de maltraitance
👉 Peine d’interdiction de détention d’un animal pour les personnes condamnées pour maltraitance
A titre personnel certaines mesures de ce texte ne me conviennent pas, soit parce qu’elles me semblent méconnaitre les nécessaires périodes de transition nécessaire à tout changement, soit parce qu’elles ne me semblent pas totalement adaptées. Il en est ainsi notamment pour les mesures qui touchent les établissements zoologiques.
J’ai aussi pu être choquée par certains parallèles faits par des collègues entre maltraitance animale et violences intrafamiliales.
Le travail jusqu’à l’examen en séance et dans l’hémicycle déterminera ma position de vote sur l’ensemble de ce texte.