Ma question au gouvernement sur la gestion des carrières dans la Fonction Publique (il n’y a pas que l’ENA dans la vie) ⤵️

Avec le programme « talents du service public », le gouvernement crée une voie d’accès spécifique aux concours de la haute fonction publique pour plus de diversité, moins de déterminisme et de corporatisme dans la haute fonction publique.

Pour parachever cette transformation, l’ENA sera remplacée par un « Institut du Service Public » qui supprimera l’accès direct aux grands corps d’inspection (Conseil d’Etat, Cour des Comptes, Inspection des Finances). Ces futurs grands cadres seront désormais affectés sur des missions opérationnelles, et dans les territoires.

Ce 1er pas est évidemment le bienvenu, mais cela ne suffit pas. Depuis 2019, je milite pour l’adoption d’une véritable GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) dans la fonction publique – et non dans la seule haute fonction publique. C’est grâce à nos fonctionnaires que le pays a tenu face à la crise. Nous devons mieux identifier les talents, accompagner et récompenser les + engagés d’entre eux.