👉L’état d’urgence est déclaré pour deux mois, renouvelable. Il donne des pouvoirs exceptionnels à l’Etat :

➡️Il permet au Premier Ministre de limiter, par décret, la circulation, d’imposer l’isolement ou la mise en quarantaine lorsque c’est nécessaire, de fermer des établissements publics, d’interdire les rassemblements sur la voie publique, et de réquisitionner des biens et services nécessaires à la lutte contre l’épidémie, d’encadrer les prix de certains produits.

➡️Il revient au préfet de prendre les mesures d’application des décisions du Premier Ministre et du Ministre de la Santé. Il est aussi possible de laisser à l’appréciation du préfet certaines décisions, ce qui permet de s’ajuster à la situation sanitaire observée dans chaque département.
Les préfets décident par exemple, sur avis des maires, de déroger à l’interdiction des marchés de plein air, si ils considèrent que les distanciations et la sécurité sanitaire sont garanties sur place.

➡️L’Etat d’urgence prévoit également le renforcement des sanctions en cas de violation des règles de circulation :
👉Première violation : amende de 135 euros
👉Nouvelle violation dans un délai de 15 jours : amende de 1500 euros
👉Lorsque plus de trois violations sont verbalisées dans un délai de 30 jours, 6 mois d’emprisonnement et 3750 euros d’amende.