Le Président de la République a présenté, ce mardi 17 septembre à l’Elysée, la stratégie visant à soutenir la croissance des entreprises du numérique à l’occasion du lancement du France Digitale Day. Cet évènement rassemble plus de 3 000 entrepreneurs et 200 investisseurs à Paris.

Créée en 2012, France Digitale est une association qui réunit 1 400 entrepreneurs et investisseurs du numérique. Elle a pour mission de promouvoir l’économie numérique auprès des pouvoirs publics et de favoriser l’émergence de champions français du numérique.

Le Président Macron veut que la France devienne le leader technologique européen et l’un des principaux écosystèmes technologiques au monde. Pour s’imposer à l’échelle internationale, le Gouvernement s’est donc fixé l’objectif de dépasser le nombre de 25 « licornes » françaises d’ici 2025. Les licornes sont des entreprises valorisées à plus d’un milliard de dollars, comme Airbnb ou Uber.

Cette ambition pour le numérique a des conséquences concrètes pour l’économie et l’emploi. Les startups vont ainsi créer 25.000 emplois dans les 12 prochains mois selon le Ministère de l’Economie. C’est la preuve que l’innovation et le progrès technologique créent de l’emploi et il convient donc de tout mettre en œuvre pour les encourager. Le Président de la République a par ailleurs rappelé que le numérique concerne l’ensemble des territoires : 2/3 des startups se créent hors de Paris.

C’est pourquoi le gouvernement a prévu une stratégie avec 3 leviers

  • Le renforcement des financements pour la technologie française : au cours des trois prochaines années, 5 milliards d’euros seront investis dans des fonds français pour financer les entreprises innovantes ;
  • L’accompagnement par l’Etat de la croissance des startups ;
  • La suppression de barrières pour attirer davantage de talents : cette stratégie vise à aider les startups dans leurs besoins en matière de recrutement pour être en mesure d’atteindre une forte croissance

Développer un environnement favorable aux startups et créer des champions français du numérique est enfin un enjeu de sécurité nationale. Pour notre sécurité comme pour notre indépendance, nos savoirs technologiques et numériques ne doivent pas être dépendants des USA ou la Chine.