La pandémie que nous connaissons actuellement a de profondes répercussions dans notre société. Il ne s’agit pas seulement d’une crise sanitaire mais également d’une crise sociale. Elle révèle les inégalités et aggrave des situations déjà difficiles. C’est pourquoi le gouvernement met tout en place pour protéger nos concitoyens et concitoyennes les plus fragiles et les plus impactés. 

 

👉 Aide aux associations

 

Bien conscient que, les associations, ont aujourd’hui, plus que jamais besoin d’être soutenues, le gouvernement débloque 25 millions d’euros d’aides. Outre le fait de pallier un manque de moyen inhérent aux circonstances exceptionnelles, ces aides ont également vocation à pallier aux surcoûts que représente la gestion de l’épidémie. Elles iront à destination des associations alimentaires et seront gérées par départements. En effet le rôle de ces associations est d’autant plus important en ces temps difficiles.

 

👉 Aide exceptionnelle de solidarité

 

Le gouvernement a décidé de mettre en place une aide exceptionnelle pour soutenir les foyers les plus modestes. Ainsi, ce sont 4 millions de foyers qui pourront en bénéficier, dès le 15 mai. Chaque foyer bénéficiaire du RSA ou de l’ALS pourra toucher une aide forfaitaire de 150€ auxquels peuvent s’ajouter une aide supplémentaire de 100€ par enfants. Un foyer bénéficiant des APL pourra, lui aussi, profiter d’une aide de 100€ par enfant. Celles-ci viendront en complément des aides sociales versées mensuellement toute au long de l’année, et seront versées automatiquement aux personnes qui y ont droit.

 

Cette mesure vise notamment à pallier les difficultés financières provoquées par des baisses de revenus et la fermeture des cantines pour beaucoup de foyer. À cela s’ajoute la difficulté supplémentaire à l’accession à des aides alimentaire.   

 

👉 Aide aux Sans Domicile Fixe

 

L’État met tout en oeuvre pour permettre aux personnes sans domicile fixe d’être hébergées pour la durée du confinement. Pour ce faire 7600 places ont été ouvertes dans des institutions hôtelières restées vacantes à cause du confinement,  2300 places dédiés aux sans abris contaminés par le Covid 19 sans nécessité d’hospitalisation ont été mises à disposition. Enfin la trêve hivernale est prolongée, empêchant les expulsions locatives et maintenant les hébergements hivernaux ouverts, ces derniers représentent plus de 14 000 places. 

 

En outre afin de soutenir les sans abris pendant cette période particulièrement difficile, le gouvernement à d’ors et déjà débloqué 15 millions d’euros de “chèques services”, 60 000 personnes doivent en profiter. Ces chèques d’un montant de 7 euros par jour et distribués par des associations doivent permettre l’accès aux produits d’alimentation et d’hygiène. Cette mesure vient renforcer le travail extraordinaires de nos collectivités territoriales, des association, maraudes et distributions alimentaires qui restent indispensables.

 

Particulièrement conscients que la pandémie qui touche aujourd’hui la France pèse lourd sur les épaules les plus fragiles, nous veillons à n’oublier personne dans ce combat.