En tant que responsable de texte, c’est avec fierté que je pense aujourd’hui aux agriculteurs de notre territoire Limousin, qui doivent impérativement obtenir des revenus à la hauteur de leur engagement quotidien.
Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne
Cet après-midi, nous sommes parvenus à trouver un accord sur la proposition de loi visant à protéger la rémunération des agriculteurs et ce, sans céder sur des points essentiels comme la contractualisation, la transparence dans la négociation entre grande distribution, industrie agro-alimentaire et agriculteurs.
Nos agriculteurs ne doivent plus être la variable d’ajustement.
3 avancées sont à noter :
– La sanctuarisation des coûts de production dans l’élaboration du prix par la transparence du coût d’achat des matières premières agricoles
– La mise en place de contrats écrits pluriannuels, pour apaiser les relations entre agriculteurs, fournisseurs et distributeurs
– La création d’un comité de règlement des différends commerciaux agricoles afin d’arbitrer les conflits dans la filière de manière équilibrée .
Grâce à cette loi, les prochaines négociations commerciales seront placées sous le signe de la transparence et de la responsabilité.