Mercredi l’Assemblée Nationale a adopté ce texte en première lecture. Il était porté par ma collègue Marie-Pierre Rixain, présidente de la Commission du droit des femmes.

Voici, en quelques mots, les grandes mesures de cette loi :

✅ Au sein des entreprises de plus de 1 000 salariés, l’obligation de publication d’un « indicateur » relatif aux 10% des postes à plus hautes responsabilités est instaurée, afin de parvenir à l’objectif de 30% de femmes à ces postes d’ici à cinq ans, et de 40% d’ici à huit ans.

✅ Les salariées pourront désormais bénéficier du télétravail pendant les 3 mois précédant leur congé maternité, lorsque leur poste permet le télétravail.

✅ Le dispositif des places réservées en crèche sera étendu aux familles monoparentales bénéficiaires de l’allocation de soutien parental.