Adoption en 1ere lecture du projet de loi de réparation « Harkis »
C’est un pan sombre de l’histoire de notre pays dont on parle trop peu : au lendemain des accords d’Evian, la France a abandonné à leur sort la plupart des harkis, supplétifs de l’armée française pendant la guerre d’Algérie. Nombre d’entre eux ont été massacrés. Les autres, ceux que la France a rapatrié, ont été relégués à des camps de transit où ils ont connu des conditions de vie indignes.
Il aura fallu attendre 1974 pour que le statut d’ancien combattant soit accordé aux harkis… Et 2021 pour que l’erreur que la France a commise à leur égard soit reconnue dans la loi. C’est chose faite aujourd’hui.
Avec cette loi nous avons également voté :
✅ L’instauration d’une réparation aux harkis rapatriés et placés en camps
✅ La création d’une commission en charge de la mémoire des harkis
✅ La revalorisation de l’allocation viagère au bénéfice des conjoints et ex-conjoints de harkis