Ce vendredi, mon amendement visant à interdire la distribution d’échantillons sans que le client l’ait sollicité a été adopté par l’AN.

Evidemment, les clients qui le souhaitent pourront toujours recevoir des échantillons.

Concrètement, mon amendement visait à préciser que cette interdiction s’appliquait y compris après le passage en caisse, et non uniquement dans l’optique d’une vente « directe ».

Retenue à Limoges en raison de plusieurs rendez-vous, j’ai eu la chance qu’une collègue accepte de soutenir cet amendement en mon nom.