Cette loi, rédigée et portée par mon collègue Fabien Matras, modernise le cadre juridique dans lequel interviennent les sapeurs-pompiers. Ce dernier date d’une loi de 2004, il est donc grand temps de le faire évoluer. A titre d’exemple, la loi de 2004 ne mentionne pas les soins d’urgence au nombre des missions des pompiers, alors que ces missions sont de plus en plus courantes !

Par ailleurs, les services de secours et d’incendie peinent de plus en plus à « recruter » des pompiers bénévoles. Ces derniers représentent pourtant quasiment les trois-quarts des pompiers en France, et en Haute-Vienne, sur 1100 pompiers, 850 sont volontaires !

La loi contient plusieurs mesures visant à mieux valoriser leurs missions :

👉 L’une des raisons majeures de la crise du volontariat, c’est que les pompiers sont trop souvent contraints d’intervenir sur des missions qui ne relèvent pas de leurs compétences propres. C’est la raison pour laquelle cette proposition de loi cette proposition de loi leur permet de refuser d’intervenir en remplacement d’une ambulance, ou de demander le remboursement des frais engagés dans une opération lorsqu’ils sont intervenus en remplacement d’un service ambulancier.

👉 En outre, la proposition de loi réplique aux violences dont sont désormais victimes les pompiers : ainsi, toute agression de sapeur-pompier sera désormais considérée comme outrage à personne dépositaire de l’autorité publique.

👉 Le statut de pupille de la république sera désormais ouvert aux enfants de pompiers, mais aussi aux enfants de toute personne bénévole dans une association de sécurité civile agréée.

J’ai eu la chance d’aller à la rencontre des pompiers de notre département deux fois cet été, lors d’une visite du centre d’appel des pompiers du SDIS87 et lors de la remise d’une décoration par le gouverneur de Beyrouth aux pompiers du PUI (et leur chien) intervenus au Liban en août 2020. J’ai à chaque fois été frappée par leur sens du dévouement et leur professionnalisme, et c’est une immense joie que de voir cette loi enfin adoptée.